17h00, 15 mai 2024

« Le peuple arménien devrait boycotter ce mouvement. Dans la diaspora, les Arméniens ont compris que Dashnaktsutyun était derrière Bagrat. Nous avons vu des images montrant Mourad Papazian, de la FRA Dashnaktsutyun ses soutiens.

Mourad est l’homme de Kocharyan » en France, a déclaré Raffy Papazian, président du « Mouvement Arménien » de France.

Raffi Papazian a mentionné que les dachnaks se sont rassemblés dans un certain nombre de villes européennes, mais que leur nombre était très faible. « Plusieurs dizaines de personnes ont participé à ces rassemblements à Bruxelles, Lyon, Marseille, et c’est pourquoi aujourd’hui personne ne peut dire que la diaspora est avec Bagrat ».

Interrogé sur ce que pensent les compatriotes de la diaspora du mouvement de Bagrat Galstanyan, le président du « Mouvement arménien » de France a répondu : « Les gens ont eu une impression différente sur Facebook et Twitter, mais quand ils ont vu lors du dernier rassemblement que ce sont les mêmes personnes qui sont descendues dans la rue les années précédentes, les gens ont compris ce qui se passait. En d’autres termes, ce mouvement a vocation à vouloir renverser le gouvernement, et la diaspora arménienne le comprend bien. L’opposition arménienne ne veut pas que des élections aient lieu parce qu’elle sait qu’elle va perdre. »

Selon Papazian, Dashnaktsutyun tente de présenter ses vues comme la voix de la diaspora, mais ce n’est pas le cas. « Ils ne peuvent pas parler au nom de la diaspora arménienne, et Dashnaktsutyun n’exprime que son opinion limitée. Ils ont exprimé leur soutien à ce mouvement en Belgique et en France, mais ils n’étaient que quelques centaines sur 2,5 millions d’Arméniens vivent en Europe. En d’autres termes, les gens sont généralement contre ce mouvement. »

Il a mentionné qu’il existe un gouvernement élu et que l’Église n’a pas le droit d’interférer dans la gouvernance du pays. « L’Arménie est un État laïc et les gens ne comprennent pas ce que Bagrat veut faire. Il travaille pour les forces anciennes, et la diaspora a compris que Bagrat travaillait avec la Russie et Dashnaktsutyun. On ne parle pas de lui dans les médias français, on en parle dans Russia Today et dans les médias Spoutnik, alors qu’en 2018, lorsque Nikol Pashinyan faisait la révolution, de nombreux médias français et européens en ont parlé. »

David Lévonian

https://civic.am/politics/147812-spyurqy-chi-ajakcum-bagratin.html

By Raffy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :