La Fédération révolutionnaire arménienne des États-Unis de l’Ouest a tenu sa 56e convention du 13 au 15 janvier au Centre arménien de Montebello.

Plus de 120 délégués représentant des sections locales et des invités ont assisté à la convention, qui, sur la base du rapport de deux ans présenté par le Comité central sortant, a évalué et discuté des priorités de l’organisation et a tracé la voie pour les deux prochaines années.

Avec le blocus azerbaïdjanais en cours de l’Artsakh en toile de fond, la convention a affirmé que les défis auxquels la patrie est confrontée à la suite de la guerre de 44 jours de 2020 et de ses conséquences ont placé notre nation au bord d’une crise existentielle qui nécessite la participation de chacun et chaque Arménien.

« En raison de ses propres intérêts géopolitiques, la Russie, qui a assumé la responsabilité de garantir la sécurité de l’Arménie contre de telles menaces, ne semble pas être en mesure de remplir son obligation en vertu de l’accord d’alliance stratégique »

À cette fin, la convention a également souligné le rôle unique et important que la communauté arménienne occidentale des États-Unis doit jouer pour répondre collectivement à ces exigences gigantesques de nos réalités actuelles.

 Dans une annonce, la convention ne s’est pas seulement réengagée à faire avancer les aspirations de la nation arménienne telles que décrites dans le programme ARF, qui a défini les principes et les idéaux de l’organisation, elle a également proposé que notre région consacre ses ressources au renforcement des structures étatiques qui sont cruciale pour la défense de la souveraineté, de la sécurité et de l’indépendance de l’Arménie et de l’Artsakh.

Dans le même temps, cependant, la Convention a conclu qu’en tant qu’organisation pan-nationale, l’ARF est loin de dépenser toutes ses capacités, et plus souvent elle se retrouve impliquée dans les jeux politiques internes d’Erevan, qui épuisent les capacités de ses organisations et affaiblissent ses fondements idéologiques. 

 La convention a également approuvé des amendements à ses statuts, qui ont mis le document à la hauteur des réalités actuelles, parmi lesquels l’introduction de limites de mandats pour ses camarades élus, tant au niveau local qu’au niveau régional.

 À la fin de la convention, les délégués ont élu un comité central de 11 personnes, qui s’est réuni immédiatement après l’ajournement de la réunion et a élu son bureau.

 Les membres du nouveau Comité central, qui gouverneront l’ARF de l’ouest des États-Unis pour les deux prochaines années, sont :

 Dre Carmen Ohanian, présidente

 Arto Keulyan, trésorier

 Dr Harut Mekertichian, secrétaire

 Vahan Bezdikian

 Shahen Derderian

 Garo Ispendjan

 Manoug Joukhajian

 Toros Z. Kejejian

 Lévon Kirakosian

 Dr Hrair Koutnouyan

Tamar Orishian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :