L’Azerbaïdjan s’est adressé à la plus haute juridiction de l’ONU pour accuser l’Arménie d’avoir posé des mines terrestres dans le Haut-Karabakh dans le cadre d’une campagne de « nettoyage ethnique », malgré le cessez-le-feu depuis 11 mois. La plainte fait suite à une plainte déposée par l’Arménie la semaine dernière, dans laquelle l’Azerbaïdjan a été accusé d’incitation à la haine ethnique et a demandé la libération des prisonniers de guerre.

Le vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elnur Mammadov

Le vice-ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elnur Mammadov, a demandé à la Cour internationale de justice d’ordonner à l’Arménie d’arrêter la pose de mines terrestres, de fournir à l’Azerbaïdjan des cartes des champs de mines et de prendre des mesures pour mettre fin à l’incitation à la haine raciale.

« La campagne arménienne de nettoyage ethnique et d’incitation à la violence contre les Azerbaïdjanais se poursuit », a déclaré Mammadov au tribunal basé à La Haye lundi. ’Après la « libération » de certaines parties de la région l’année dernière, a -t-il repris, les civils azerbaïdjanais qui sont rentrés chez eux ont découvert que la zone avait été « tapissée » de mines terrestres par l’Arménie.

L’Arménie « refuse toujours à ce jour de partager des cartes complètes et précises des mines nécessaires pour faire avancer les opérations de déminage, et continue même de poser de nouvelles mines sur le territoire de l’Azerbaïdjan », a-t-il ajouté.

« Il s’agit tout simplement d’une continuation de la campagne de nettoyage ethnique menée depuis des décennies par l’Arménie et d’une tentative de garder ce territoire nettoyé des Azerbaïdjanais à la poursuite d’un dessein désespéré de revanchards. » (on croit rêver)

Selon les chiffres cités par le vice-ministre des Affaires étrangères, au moins 106 Azerbaïdjanais, dont 65 civils, ont été tués ou blessés par des mines depuis la fin du conflit de l’année dernière.

Une audience a débuté le 18 octobre. Le demandeur a déposé une demande de mesures urgentes, en réponse à laquelle la République d’Arménie a présenté des contre-arguments.

Le représentant de l’Arménie Yeghishe Kirakosyan a exhorté le tribunal à rejeter les demandes, qualifiant le cas de l’Azerbaïdjan de « tactique conçue pour… donner l’impression que l’Azerbaïdjan est la vraie victime ».

Extraits :

« Les demandes de l’Azerbaïdjan sont une réaction hypocrite et convulsive pour contrer les revendications fondées de l’Arménie (…) L’Arménie a notifié l’Azerbaïdjan de ses demandes dès le 11 novembre 2020, soulevé les questions liées au discours de haine, présenté des alertes devant la destruction du patrimoine culturel, puis l’Azerbaïdjan a répondu en recopiant et renvoyant littéralement l’accusation à son émetteur. 

– (…) Pendant des décennies, nous nous sommes efforcés d’achever le processus de déminage global, cependant, l’Azerbaïdjan a constamment bloqué tous ces efforts humanitaires, pour la simple raison que seuls des Arméniens en seraient bénéficiaires. Seulement maintenant, lorsque ces personnes ont été forcées de partir, l’Azerbaïdjan a soudainement réalisé la valeur du déminage. 

– L’Arménie a fourni à deux reprises des cartes des champs de mines à l’Azerbaïdjan. 

– Dans le cadre de la résolution de toutes les questions humanitaires, nous sommes prêts à fournir les autres cartes à notre disposition, qui montrent l’emplacement des champs de mines derrière les forces armées azerbaïdjanaises. Cela relève désormais d’une préoccupation purement humanitaire. L’Arménie a fait cette proposition malgré le fait qu’elle n’a aucune obligation légale de fournir de telles cartes. 

– l’Arménie ne place pas de mines sur le territoire de la République d’Azerbaïdjan ou de la République d’Artsakh. 

– L’Arménie respecte son obligation de s’abstenir de recourir à la force ou à la menace d’employer la force, conformément à l’article 2 4 4 de la Charte des Nations Unies, contrairement à la République d’Azerbaïdjan. 

UK loses seat on International Court of Justice for first time since 1946 |  World News | Sky News
les membres de la cour internationale de justice en pleine action

– Même maintenant, alors que nous comparaissons devant ce tribunal, l’Azerbaïdjan viole le cessez-le-feu, ses troupes sont illégalement déployées sur le territoire souverain incontesté de l’Arménie. En effet, pendant notre présente auditions, les forces azerbaïdjanaises continuent de bombarder les villages, ciblent les civils en Arménie et en Artsakh.

Les experts-conseils juridiques d’Arménie ont ensuite démontré les manquements graves et lacunes fondamentales des dossiers de preuves présentés par l’Azerbaïdjan, rendant leurs plaintes nulles et non avenues.

via https://news.fr-24.com/international/227877.html

et https://infoport.am/am/news/right/

One thought on “L’Azerbaïdjan accuse l’Arménie de « nettoyage ethnique » devant le tribunal de l’ONU | réponse arménienne”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :