Plus de 84 000 citoyens russes sont venus en Arménie à la suite des sanctions occidentales contre la Russie. Ils louent des appartements non seulement à Erevan, et de plus en plus dans d’autres villes. Les prix à la location immobilière ont ont mécaniquement augmenté à Erevan, et de manière moins soutenue dans d’autres villes. Dans ce contexte, « First News » s’est renseigné auprès des agences immobilières régionales.

L’agence « Elite Realty Gyumri » déclaré que la demande de location d’appartements en raison du grand nombre de Russes venant en Arménie pour un certain temps avait augmenté, mais de peu.

 « Avec l’augmentation de la demande, naturellement, les prix des locations à Gyumri ont augmenté, mais encore une fois dans une faible mesure. Cependant, les invités étrangers se sont même rendu compte que les propriétaires, profitant de l’occasion, l’augmentent artificiellement. Cependant, à Gyumri, c’est assez modéré », explique le directeur.

Selon lui, les prix des loyers dépendent principalement de l’endroit où se trouve l’appartement, qu’il soit dans le Centre ou non, pas tellement, des conditions dans lesquelles il est fourni, de la façon dont il est meublé, etc. 

« Par rapport à Erevan, les maisons sont nettement moins chères. Les loyers mensuels oscillent principalement entre 80 et 100 000 drams pour un appartement d’une pièce, parfois 120 000 drams (232.8€). En ce qui concerne les conditions, les russes préfèrent louer des appartements, principalement pour 3 à 6 mois ».

En raison de la réduction des vols directs via Gyumri, cela a principalement touché les hôtels et les maisons d’hôtes, mais cela peut avoir un impact insignifiant sur l’activité et la demande de location d’appartements. 

« La plupart des visiteurs en Arménie se déplacent naturellement vers la capitale. Ils ne restent pas longtemps à Gyumri, mais en tant que capitale culturelle, cette ville suscite un grand intérêt, ils la visitent« , a-t-il ajouté.

L’agence immobilière d’Etchmiadzin annonce une augmentation de la clientèle russe, en tant que ville prospère, proche d’Erevan. La demande a augmenté comme jamais auparavant. Ces derniers sont convaincus qu’une telle hausse des prix est artificielle, elle vient d’Erevan, et c’est devenu un processus incontrôlable, qu’ils essaient de ne pas répéter à Etchmiadzine. 

Selon lui, il est quelque peu honteux pour nos Arméniens que, profitant des temps mitigés, nous augmentions beaucoup les prix, sans penser à ce que les Russes penseront de nous, après tout cela voudront-ils venir en Arménie plus tard ou les Russes sont déçus ? En revanche, selon notre interlocuteur, la hausse des prix est une perte directe pour nos compatriotes, pour qui la vie n’est plus facile sur fond de hausse générale des prix, notamment l’expulsion des Arméniens de leurs logements pour cause de loyer.

En réponse à la question de savoir comment il imagine le règlement de cette question, notre interlocuteur a mentionné qu’il est difficile d’imaginer des mesures concrètes de la part de l’État. 

«  Des changements législatifs ou réglementaires peuvent être nécessaires, mais le fait est qu’au moins les agences gouvernementales devraient être en mesure de persuader les gens d’augmenter modérément les prix, plutôt que de les laisser atteindre les prix des logements dans les pays européens« , a-t-il déclaré.

Afin de réguler la situation, selon lui, les mouvements et les problèmes qui se produisent sur le marché immobilier auraient dû être fréquemment couverts et couverts par les médias et la télévision, non seulement à Erevan, mais surtout dans les régions. 
« Ils semblent avoir oublié les régions. Tout commence par Yerchan et une opinion sur le marché ne se forme qu’avec les données de la capitale. En attendant, il faut présenter quelle est la situation dans les régions, de combien ont-elles augmenté, et pourquoi ? A Etchmiadzine, par exemple, les prix sont si avantageux que beaucoup de Russes ont loué un appartement, d’abord à cause des prix élevés d’Erevan« , a conclu notre interlocuteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :