Bonjour et merci d’avoir pris le temps de répondre à quelques questions importantes. Vous êtes la maman de Karo qui est déjà devenue célèbre sur Internet, dont la vie dépendre des médicaments. Avec le blocus, la vie devient plus difficile pour vous et pour votre fils. 

Pouvez-vous me dire un peu comment vous avez appris l’existence du blocus ? Quels étaient vos sentiments ?

– J’ai découvert le blocus par mes amis de  Facebook et du groupe des parents de l’école maternelle sur Viber. Les années 90 sont revenues sous mes yeux et pour une raison quelconque, j’ai eu une mauvaise prémonition que tout cela était un plan délibéré qui conduirait au dépeuplement de l’Artsakh.

Comment le blocus vous a-t-il affecté ? Je sais qu’il y a une pénurie de nourriture et de médicaments en Artsakh, ces rumeurs sont-elles vraies ?

– À cause du blocus, oui, nous sommes confrontés à un certain nombre de problèmes. Le membre de ma famille, mon fils : Karo, qui souffre de plusieurs maladies, a besoin de médicaments et de légumes. La pénurie des médicaments, nourriture est une réalité. 

Quels sont les sentiments de votre fils, qui vit réellement avec des médicaments ? Quels médicaments utilise-t-il ? Combien de temps peuvent encore durer ses médicaments ? 

– Au début du blocus, mon fils Caro a écrit une lettre sur un bout de papier, * OUVREZ LE CHEMIN DE LA VIE POUR QUE LES GENS COMME MOI PUISSENT VIVRE * Il a beaucoup de problèmes. Le diagnostic principal de mon fils est la forme mixte de la fibrose kystique, évolution sévère, pour laquelle il est sous contrôle au Centre républicain de la fibrose kystique, hôpital Muratsan, à Erevan, maladies concomitantes – épilepsie myoclono-astatique, syndrome de Doos Irrégularité du sucre … densité du sang et d’autres problèmes graves.

Je sais qu’il est difficile pour vous d’en parler, mais afin de rendre le problème de l’Artsakh plus visible au monde, pourriez-vous me dire quels problèmes surgiront si la route continue à être fermée ?

– Si cette situation dure longtemps, alors je dirai d’un mot et avec douleur, tout le monde mourra et il est normal de le dire. C’est encore plus douloureux que le Génocide. 

Quelles sont vos attentes vis-à-vis de la France ? Selon vous, comment la France peut-elle aider l’Artsakh ? 

– Si la France appelle au monde entier à accepter l’indépendance de l’Artsakh, alors 90% du monde se tournera du côté du peuple de l’Artsakh et ces privations insidieuses pour Artsakh disparaîtront. 

Je veux poser ma dernière question au petit Karo, et si ce n’est pas difficile, j’aimerais qu’il me réponde personnellement avec une petite et très courte vidéo : cher Karo, mon fils, quel est ton rêve, que voulais-tu du Père Noël pour le Nouvel An ?  

Karo, 9 ans, m’envoie une petite vidéo où il ne demande pas au père Noël des jouets, mais une paix durable pour l’Arménie et l’Artsakh. 

L’interview a été réalisée par Maria Kalashyan avec une mère de trois enfants, vivant en Artsakh, bloquée depuis le mois de Décembre par les azerbaïdjanais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :