La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a relevé ses prévisions pour les 37 pays de sa région pour 2021 à 5,5% dans son dernier rapport sur les perspectives économiques régionales, publié aujourd’hui.

La BERD prévoit une croissance économique de 5,0% en Arménie en 2021 et s’attend à ce que la croissance atteigne 5,3% en 2022. Cela vient confirmer à peu de choses près les projections de croissance d’autres organisations comme Fitch Ratings et la Banque Mondiale, mais qui corrigent la projection du gouvernement arménien à 7%.

En 2022, alors que les économies se redressent, la croissance dans les régions de la BERD devrait ralentir à 3,8%. C’est 0,1 point de pourcentage de moins que prévu en juin 2021.

Cependant, les prévisions sont sujettes à une forte incertitude, reflétant les risques associés à la trajectoire future de Covid-19, une possible détérioration des conditions extérieures et une croissance plus faible des partenaires commerciaux.

Des inquiétudes inflationnistes plus généralisées pourraient entraîner un resserrement des politiques dans les économies avancées, rendant le service de la dette plus coûteux, prévient le rapport. 

Les restrictions de voyage et les craintes persistantes de contagion continuent de peser sur les perspectives du secteur du tourisme. Alors que les faillites sont jusqu’à présent restées contenues, d’autres vulnérabilités pourraient apparaître une fois que le soutien politique sera réduit.

En Europe de l’Est et dans le Caucase, la production devrait augmenter de 3,6% en 2021 et de 2,9% en 2022, reflétant de solides résultats au premier semestre de l’année, bien qu’il y ait des signes de ralentissement au troisième trimestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :