Haut-Karabakh - Des casques bleus russes sont déployés dans le corridor de Lachin bloqué par des manifestants soutenus par le gouvernement azerbaïdjanais, le 26 décembre 2022.
Haut-Karabakh – Des casques bleus russes sont déployés dans le corridor de Lachin bloqué par des manifestants soutenus par le gouvernement azerbaïdjanais, le 26 décembre 2022.

L’Azerbaïdjan a partiellement rétabli l’approvisionnement en gaz naturel de l’Arménie vers le Haut-Karabakh bloqué par lui plus tôt cette semaine, ont annoncé vendredi les autorités de Stepanakert.

« Cependant, en raison de la faible pression, l’approvisionnement en gaz de la République sera rétabli avec certaines restrictions », lit-on dans un communiqué publié.

Il a déclaré que seuls les résidents de Stepanakert, les stations-service sous pression du Karabakh ainsi que « certaines installations stratégiques » recevront des quantités « limitées » de gaz pour le moment.

Le Karabakh importe du gaz d’Arménie par le biais d’un gazoduc traversant le territoire sous contrôle azerbaïdjanais. L’Azerbaïdjan a coupé ces approvisionnements mercredi, aggravant une crise humanitaire au Karabakh causée par le blocage de plus d’un mois par Bakou de la seule route reliant la région peuplée d’Arménie à l’Arménie.

L’approvisionnement arménien en électricité du Karabakh a également été perturbé le 10 janvier, amenant les autorités à imposer des coupures de courant progressives. La perturbation subséquente de l’approvisionnement en gaz a accru la charge sur le réseau énergétique local, car de nombreux habitants de Stepanakert et d’autres villes du Karabakh n’ont dû utiliser que l’électricité pour chauffer leurs maisons.

Tigran Gabrielian, le directeur adjoint de l’opérateur du réseau électrique du Karabakh, a de nouveau exhorté vendredi la population à réduire sa consommation d’électricité.

« Je comprends qu’il y ait des problèmes de chauffage, etc., mais il peut y avoir des accidents sur le réseau qui priveraient non seulement eux mais aussi leurs voisins d’électricité », a-t-il déclaré.

Les autorités ont suspendu jeudi les cours dans les écoles et collèges du Karabakh, affirmant qu’ils ne peuvent pas être chauffés en l’absence de gaz et d’électricité. Il n’était pas immédiatement clair si les écoles seront rouvertes après la restauration partielle de l’approvisionnement en gaz.

Vendredi également, le gouvernement du Karabakh a commencé à rationner certaines des denrées alimentaires de base qui manquaient depuis que des manifestants soutenus par le gouvernement azerbaïdjanais ont bloqué le corridor de Lachin le 12 décembre. Chaque résident du Karabakh devrait désormais pouvoir acheter un litre d’huile de tournesol et un kilogramme de riz, macaroni, sarrasin et sucre par mois avec des coupons émis par le gouvernement plus tôt cette semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :