Le Premier ministre Nikol Pashinyan a reçu la délégation dirigée par la Présidente de l’Assemblée nationale de la République française, Mme Yaël Braun-Pivet. Information du service de presse du cabinet du Premier ministre.

Dans son discours, le Premier ministre a déclaré: « Chère Madame la Présidente, je suis heureux de vous accueillir en République d’Arménie en qualité de membre d’une délégation aussi représentative. Votre visite est très importante pour nous, et elle revêt une importance aussi bien symbolique que politique. Je pense, tout d’abord, que cette visite démontre cette dynamique politique, qui s’est constamment manifestée par de nouvelles expressions presque pendant toute la période de l’indépendance de notre pays. Je me réjouis d’affirmer que nos relations bilatérales, que nous qualifions de privilégiées, ont trouvé une expression équivalente à tous les niveaux de l’État et de la gouvernance locale.

Il est très important de souligner le fait qu’il est très essentiel pour nous de voir une réponse à tous les problèmes qui se posent et existent dans notre région et autour de notre pays en France, en particulier dans les chambres parlementaires françaises, et c’est très important pour nous. Nous avons toujours l’occasion d’applaudir l’Assemblée nationale française, le Sénat et si je les énumère maintenant, la liste serait assez longue. Je tiens à vous remercier, ainsi que nos collègues parlementaires, pour cette volonté politique. Je suis sûr que cette chaleur politique et humaine, qui existe depuis des années entre l’Arménie et la France, se manifestera sous de nouvelles formes matérielles. « 

Mme Yaël Braun-Pivet, Présidente de l’Assemblée nationale française, a remercié pour la chaleureuse hospitalité et a noté que c’était un grand honneur pour elle de se trouver dans la chaleureuse Arménie. Mme Yaël Braun-Pivet a relevé les déclarations et les résolutions adoptées par l’Assemblée nationale et le Sénat sur le blocage du Haut-Karabagh et du corridor de Latchine, ajoutant qu’ils continueront à porter l’attention sur les problèmes des Arméniens d’Artsakh et à œuvrer pour les résoudre.

Lors de la réunion, les mesures prises pour surmonter la crise humanitaire dans le Haut-Karabagh résultant du blocus illégal du corridor de Latchine par l’Azerbaïdjan ont été mentionnées. Le fait d’une autre violation par l’Azerbaïdjan de la Déclaration du 9 novembre 2020, ainsi que l’importance de l’attention de la communauté internationale et d’une réponse adéquate, fut souligné.

Des échanges de vues sur les processus en cours dans la région ont également eu lieu.

Évoquant les relations entre l’Arménie et la France, Nikol Pashinyan et Yaël Braun-Pivet ont insisté sur la nécessité de développer et d’élargir la coopération dans divers domaines. En particulier, l’accent a été mis sur l’approfondissement des liens dans les domaines de l’économie, du tourisme, de l’éducation, de la science et de la culture. On a appris que, dans un avenir proche, un vol Marseille-Erevan sera assuré, ce qui favorisera le développement de la coopération dans le domaine du tourisme. Les questions liées à l’expansion des activités de l’Université française en Arménie ont également été abordées.

À la demande des hôtes, le Premier ministre Pashinyan a évoqué le processus de réformes démocratiques et institutionnelles mis en œuvre dans notre pays et a souligné que le riche agenda de réformes était l’une des priorités du Gouvernement de la RA. « Aucun événement ou problème ne doit nous écarter du chemin des réformes, notre réponse aux défis doit être asymétrique », a déclaré le Premier ministre.

ARMENPRESS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :