par Seda Ghoukassian

Alen Simonyan, président de l’Assemblée nationale arménienne, lors d’un point de presse avec des journalistes aujourd’hui, a déclaré que l’Arménie ferait preuve de retenue dans sa réponse aux provocations continues de l’Azerbaïdjan visant à perturber l’établissement de la paix régionale.

Hier, les troupes azerbaïdjanaises ont ouvert le feu sur des ouvriers réparant des conduites d’eau près de Shushi, faisant un mort et trois blessés.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi le gouvernement arménien continue de parler de paix alors que l’Azerbaïdjan emploie une rhétorique belliqueuse, Simonyan a répondu que le gouvernement ne doit pas utiliser un langage incendiaire qui pourrait provoquer une nouvelle guerre.

« Si nous parlons de guerre, ne tireront-ils pas ? Oui, notre réponse est adéquate. Nous ne devrions pas provoquer une guerre, nous ne l’avons jamais fait même après la première guerre »

Simonyan a déclaré que la paix est essentielle pour le développement de l’Arménie et que se montrer devant les caméras pour obtenir des points ne peut qu’entraver le processus de paix. Cela nous rappelle la provocation du président Ilham Aliyev hier 8 novembre, lorsqu’il a réaffirmé la souveraineté azerbaïdjanaise sur le Karabakh et sur « Zangezur » qui se trouve être le Syunik Arménien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :