Le gouvernement propose de libérer les frères des militaires tués à la guerre du service militaire obligatoire.

La proposition d’apporter un amendement correspondant à la loi « Sur le service militaire » a été approuvée aujourd’hui lors de la séance ordinaire du gouvernement de la RA.

La loi actuelle, en plus d’avoir un parent, frère ou sœur décédé pendant le service, précise que la famille doit voir son dernier héritier mâle préservé des combats. La modification élargit cette condition à tous les héritiers pour peu qu’un seul élément de la fratrie soit décédé.

Le gouvernement remarque qu’il y a des frères plus jeunes de militaires tués dans la guerre arméno-azerbaïdjanaise de 44 jours, qui sont soumis au service militaire obligatoire parce qu’ils ne sont pas le seul fils de la famille.

« Les parents de beaucoup d’entre eux sont dans une situation psychologique et sociale difficile, ils ne veulent pas envoyer leur plus jeune fils au service militaire. 

« Ayant un grand respect pour les membres des familles de nos compatriotes qui ont sacrifié leur vie pour le bien de la patrie, nous devons également permettre aux autres membres de ces familles d’être libérés du service militaire obligatoire, à la suite de quoi les familles des militaires tués surmonter plus facilement les problèmes psychologiques et sociaux. »

L’initiative législative approuvée par le gouvernement sera soumise à l’Assemblée nationale pour discussion dans un proche avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :