Pendant des années, lors de l’importation et de l’exportation, l’Arménie a été confrontée au problème de la fermeture du point de contrôle d’Upper Lars, les voitures s’accumulent de différents côtés et, dans la situation actuelle, où la sécurité alimentaire devient l’un des problèmes les plus importants pour chaque pays, ce problème nécessite une solution radicale », a déclaré le ministre de l’Economie Vahan Kerobyan lors de la réunion gouvernementale du 24 mars dernier.

par Nelly BABAYAN

Selon Kerobyan, le ministère propose de subventionner le service régulier de ferry entre Poti et le port de Kavkaz deux fois par semaine :

« Afin de pouvoir transférer une partie importante de notre transport logistique de fret vers le transport ferroviaire pendant un certain temps, ce qui augmentera la sécurité alimentaire et l’accessibilité logistique de l’Arménie, augmentera considérablement la compétitivité de l’industrie arménienne et jouera un rôle important dans la sécurité alimentaire.

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a ajouté qu’il convient de noter qu’il ne s’agit pas de la première tentative de l’Arménie d’établir un service de ferry.
« Les précédents n’ont pas toujours été couronnés de succès. J’espère que cela finira par fonctionner. La particularité est que dans ce cas, bien sûr, il y a la possibilité de transport par route, mais dans ce cas, nous nous concentrons sur le transport ferroviaire. La subvention sera mise en place dans un délai de 6 mois. Nous espérons que ce système fonctionnera et couvrira ses coûts », a déclaré le Premier ministre.

Le transport par ferry sera subventionné par l’État, quel que soit le type de fret.

le port de Kavkaz fait le lien entre la mer d’Azov et la mer noire, au sein du Détroit de Kertch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :