Quinze Arméniens ont été tués dans la guerre en Ukraine jusqu’à présent selon Davit Mkrtchyan, vice-président de l’Union des Arméniens d’Ukraine (UAU) répondant aux questions de Hetq. Il a ajouté que cinq d’entre eux servaient dans l’armée ukrainienne et dix étaient des civils. Il a précisé que 350 000 Arméniens vivaient en Ukraine avant le début de la guerre (certaines estimations parlent de 500 000 mais il peut y avoir des confusions entre le compte de ceux qui ont la nationalité ukrainienne et ceux qui ont leur nationalité d’origine).

« Les gens fuient leurs maisons et leurs appartements, se rendent dans des refuges publics et essaient d’y obtenir les premiers soins. Je parle des villes de l’est de l’Ukraine, Marioupol et Volnovakha, qui est presque rasée, Kharkov, où les bombardements se produisent jour et nuit, Tchernigov est bombardé », a déclaré Mkrtchyan.

La situation est particulièrement difficile dans trois villes : Marioupol, Kharkov et Kiev.

L’électricité à Marioupol, où vivent dix mille Arméniens, est coupée depuis le 4 mars. La ville est coupée du reste du pays.

Mkrtchyan dit que son organisation est incapable de contacter les Arméniens là-bas en raison du manque d’électricité et de l’inaccessibilité des téléphones. Il y obtient des informations des Arméniens qui ont fui la ville via des « couloirs verts » humanitaires  

Les « couloirs verts » ne sont pas sûrs non plus. Les bus qui évacuent les gens sont bombardés.  

« Nous avons des connexions dans toutes les autres villes où il y a de l’électricité. Nous connaissons la situation. Il y a des villes qui sont encerclées, et nous ne pouvons pas apporter d’aide. Par exemple, nous n’avons pas pu acheminer d’aide humanitaire à Kherson depuis quelques semaines. La partie russe a déclaré à plusieurs reprises qu’elle apportait de l’aide de la Crimée à Kherson, mais je n’ai aucune information sur le fait que les Arméniens l’utilisent ou non ».

Des civils sont bombardés à Kiev. Il y a des victimes, des quartiers dévastés, des divertissements et des centres commerciaux.

« Si cela continue, malheureusement, Kiev pourrait se transformer en un deuxième Kharkov ou Marioupol, ce que je ne veux pas croire », a déclaré Mkrtchyan.

Il a déclaré à Hetq que l’UAU a distribué plus de 300 tonnes d’aide humanitaire depuis le début de la guerre.

« Il est presque impossible d’apporter de l’aide aux villes occupées. Ceux qui n’ont pas de voiture ni d’essence doivent dépendre des bus d’évacuation. Nous ne pouvons pas aider Kherson. Notre portée est de plus en plus limitée car les villes occupées sont derrière les lignes. .) progressent », a déclaré Mkrtchyan.

Alors qu’il pensait initialement que la guerre allait bientôt se terminer, Mkrtchyan ne voit pas de fin rapide en vue.

Le flux de personnes fuyant l’Ukraine se poursuit. L’UAU a fait appel aux gardes-frontières ukrainiens sur le nombre d’Arméniens quittant le pays. Mais comme le flux de personnes est important et dans des directions différentes, ils ne peuvent obtenir aucune donnée sur les Arméniens.  

« Je veux que les gens comprennent que nous ne faisons pas ce qui est possible, mais l’impossible. Notre jeunesse arménienne est si active sous les bombardements que c’est fantastique. Ils risquent leur vie pour aider ceux qui en ont besoin. Vous devez le voir ».

Il dit que les gens en Arménie ont tendance à être contre les Ukrainiens, oubliant que le pays est la troisième ou la quatrième plus grande communauté arménienne.

« Ils disent que l’Ukraine a fourni des bombes au phosphore à l’Azerbaïdjan et qu’elle obtient maintenant ses justes récompenses. J’ai dit, un million de fois, que l’Ukraine n’a jamais envoyé de munitions au phosphore à l’Azerbaïdjan. Ayons un peu de respect et n’oublions pas que lorsque l’Arménie était en guerre, l’UAU a ouvert des bureaux et organisé une grande quantité d’aide à l’Arménie », a déclaré Mkrtchyan.

Hetq a contacté l’ambassadeur arménien en Ukraine, Vladimir Karapetyan, pour approfondir le sujet et comparer les propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :