Nous avons souhaité commencer cette nouvelle année en soutien aux Arméniens d’Artsakh.

Depuis près de 30 ans, le clan Aliyev prépare et organise l’éradication des Arméniens. Ce régime dictatorial, construit sur la corruption et sur la haine des Arméniens, a lancé son offensive il y a deux ans, le 27 septembre 2020, en Artsakh. En 44 jours, dans une guerre aussi violente qu’inégale, l’alliance turco-azerbaïdjanaise a balayé les forces arméniennes et entraîné des milliers de morts.

Oui mes amis, cela fait aujourd’hui 21 jours que le régime azerbaïdjanais a bloqué l’unique route terrestre entre la république d’Artsakh (Haut-Karabakh) et la République d’Arménie, et menace également d’abattre tout avion qui tenterait d’atterrir ou de décoller de l’enclave arménienne.

La Russie refuse d’intervenir car elle veut profiter de l’occasion pour forcer l’Arménie à rejoindre l’état d’union de la fédération de Russie, rejoindre de monde totalitaire. 

Ce qui pouvait être considéré comme un risque d’une catastrophe humanitaire majeure, est en train de devenir une réalité !

Nous sommes tous choqués par ce nouvel acte de guerre du régime de Bakou !

120 000 personnes, dont 30 000 enfants, sont privées de nourriture et médicaments.

Pendant trois jours, l’Azerbaïdjan a également coupé le gaz, privant les habitants de l’Artsakh de se chauffer par des températures négatives.

Cette nouvelle folie meurtrière, marque le début d’une nouvelle phase d’escalade des attaques de septembre 2020, de l’Azerbaïdjan contre les Arméniens, qu’ils soient citoyens d’Arménie ou de l’Artsakh, et constitue une violation flagrante à la fois du droit international et des Conventions de Genève, mais également des négociations tenues au sein du groupe de Minsk.

Disons les choses telles qu’elles le sont, la volonté de l’Azerbaidjan, appuyées par la Turquie, n’est rien d’autre qu’un nettoyage ethnique !

Face à ce danger danger imminent de nettoyage ethnique qui menace l’Artsakh et sa population autochtone arménienne, le Mouvement Arménien a pris l’initiative d’appeler les Arméniens de France à se réunir ce jour du Nouvel An pour exprimer en direction des autorités françaises notre très vive inquiétude, et notre volonté de faire appel à une force d’interposition pour protéger le libre déplacement des populations civiles entre la région de Goris et la région de Berdzor/Latchin.

Nous tenons à renouveler nos remerciements à l’ensemble de nos parlementaires, et à ce titre appuyons vivement la résolution du Sénat votée à l’unanimité, ainsi que celle de l’Assemblée Nationale, dénonçant et condamnant les crimes abjects de l’Azerbaïdjan et du Président dictateur Aliev

Nous soutenons pleinement la lettre ouverte commune des dirigeants politiques de différents partis en France qui demande l’intervention du Président Emmanuel MACRONpour garantir la sécurité de l’Artsakh et de la République d’Arménie.

Le Mouvement Arménien s’associe officiellement à cet appel, à intervenir immédiatement pour empêcher l’irréparable en prenant les mesures suivantes :

– Condamner l’Azerbaïdjan pour violation des dispositions du droit international, pour l’occupation d’une partie du territoire souverain de la République d’Arménie et crimes de guerre

– Planifier une présence humanitaire en Artsakh et apporter une aide économique immédiate à l’Arménie.

– Servir de médiateur entre l’Union européenne et les Etats-Unis, afin que des sanctions économiques et politiques contre l’Azerbaïdjan soient prises.

-Réouverture de l’Aéroport de Stépanakert, capitale de l’Artsakh, et que les communications aériennes avec l’Artsakhsoient assurées

-Déposer une plainte auprès de la Cour pénale internationale avec la perspective que le Conseil de sécurité de l’ONU envoie une force internationale de maintien de la paix.

Depuis la guerre des 44 jours, le Président de la République a été le meilleur allié de l’Arménie et de l’Artsakh. 

C’est pourquoi, sans la France, sans une action décisive du Président de la République, les Arméniens d’Artsakh seront balayés par la dictature azerbaïdjanaise.

Par la suite toute la présence arménienne sera effacée du Caucase, car le dictateur Aliyev et son allié Erdogan ne sont motivés que par la haine et le panturquisme.

La France doit être au rendez-vous de ses valeurs, et de l’histoire.

A ce titre, elle peut entraîner l’Europe et le monde pour défendre l’Artsakh et l’Arménie.

La France, Les Etats-Unis, l’Inde et beaucoup d’autres pays ont condamné ce blocage ignoble de l’Azerbaïdjan, mais le dictateur Aliyev n’a pas l’intention de laisser les Arméniens vivre en paix sur leurs terres ancestrales.

L’Arménie n’a pas les ressources militaires pour se protéger face à ces états agresseurs.

En septembre dernier, l’ancien ministre adjoint de la défense du lieutenant général de la république d’Arménie  GurgenMelkonyan a dit dans une interview à la TV: 

« Depuis la guerre de 44 jours jusqu’à ce jour, la Russie ne nous a vendu aucune arme « 

Nous n’avons pas d’autres choix que l’arrivée de forcesd’interposition en Arménie, la Russie n’étant pas capable d’assurer notre sécurité.

Nous demandons à la France de porter cette résolution auprès de l’ONU et de sanctionner sévèrement l’Azerbaidjan.

Depuis la visite de Nancy Pelosi en Arménie, les manifestations de la société civile d’Arménie et de diaspora se multiplient avec pour demander le retrait de l’Arménie de l’alliance militaire OTSC. Une alliance militaire qui ne défend que les intérêts Russes.

Nous soutenons la sortie de l’Arménie de l’alliance militaire OTSC, car l’Arménie a les moyens de diversifier ses alliances, avec notamment l’Inde, l’Iran, l’Europe, la France et les États-Unis.

L’Armenie est dans la nouvelle frontière de l’europe, le portail entre le monde démocratique et totalitaire situé dans une partie du monde ou tous ses voisins sont des régimes totalitaires et qui cherchent uniquement à étouffer la liberté du peuple arménien, par peur que la liberté et la démocratie se propage dans tout le Caucase.

L’Arménie n’a pas de pétrole, ni de gaz mais une idéologie démocratique, issue de son histoire millénaire, n’oublions jamais que nous sommes les héritiers de Hayk Nahaped, celui qui a battu Bel d’une flèche, la liberté est dans notre ADN. 

C’est pourquoi, il est primordial de se mobiliser partout dans le monde et surtout en Arménie pour sortir de la relation avec la Russie, l’OTSC est une première étape, mais nous avons besoin d’une mobilisation massive comme la révolution en 2018.

Ce blocage du corridor de Latchin est la dernière étape avant une nouvelle offensive militaire d’envergure, restons attentifs et mobilisés, la survie de l’Arménie est en jeu. 

L’Arménie est une nation libre, démocratique et souveraine, nous devons nous battre pour cela. 

Souhaitons qu’une révolution éclate en Azerbaïdjan, car il est clair aujourd’hui que les arméniens ne pourront jamais vivre en paix avec un dictateur comme Aliyev, que la Russie soit battue pour sa folie meurtrière en Ukraine et partout dans le monde et que l’Iran épouse la démocratie.

Que L’Arménie ne soit plus la zone d’influence russe.

Les zones de turbulences seront intenses mais à la fin, la civilisation arménienne sera protégée pour accomplir sa destinée.

Portons nos voix dans le monde entier pour libérer sans délaila roue de la vie d’Artsakh.

Merci à tous

Vive l’Artsakh

Vive l’Arménie

Vive la France

Vidéo du discours:

https://fb.watch/hOJywN6vBx/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :