Servir Dieu, ce n’est pas tenir une croix à embrasser, ce n’est pas faire un mariage-baptême-enterrement avec de l’argent, ce n’est pas vendre des bougies. Servir Dieu, ce n’est pas donner le nom de Dieu à sa place dans un discours politique.

Daniel Ioannisyan, le coordinateur du programme de l’ONG « Union of Informed Citizens », a écrit à ce sujet sur sa page Facebook, dans laquelle il est également dit :

« Il y a quelques années, j’ai participé à une discussion sur la responsabilité sociale au Forum économique de Kyrnica, où j’étais le seul panéliste laïc.

Et les prêtres polonais ont raconté comment ils avaient collecté de l’argent, avec lequel ils avaient construit un hôpital pour enfants en Syrie et lui avaient fourni toutes les fournitures nécessaires.

J’ai été surpris, car en Arménie, nous ne voyons pas souvent de telles choses de la part d’hommes d’église. Cependant, de telles étapes sont assumées par les valeurs chrétiennes.

Selon moi, servir Dieu ce n’est pas tenir une croix à baiser, ce n’est pas faire un mariage-baptême-enterrement avec de l’argent, ce n’est pas vendre des bougies. Servir Dieu, ce n’est pas donner le nom de Dieu à sa place dans un discours politique.

Servir Dieu, c’est prendre des mesures basées sur les valeurs chrétiennes, diffuser les valeurs chrétiennes (y compris ne pas voler, ne pas tricher), donner l’exemple au public avec de bonnes actions.

Heureusement, j’ai l’honneur de connaître des hommes d’Église qui montrent par leur propre exemple ce qu’est le christianisme. Mais de tels ecclésiastiques, malheureusement, sont loin de l’autorité religieuse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :