L’Arménie accueillera l’année prochaine le 6e festival des sciences et des arts STARMUS. Le président arménien Armen Sarkissian, le directeur fondateur du festival STARMUS Garik Israelyan, les ministres de l’industrie de haute technologie Vahagn Khachatryan et le ministre de l’Éducation, des Sciences, de la Culture et des Sports Vahram Dumanyan ont fait cette annonce dans le cadre du Summit of Minds (Sommet des esprits) à Dilijan.

En annonçant le festival, le président Sarkissian a déclaré qu’il rassemblera des milliers de participants de différentes parties du monde.

« C’est le meilleur moyen d’encourager nos jeunes, car leur avenir, l’avenir de leurs familles, l’avenir de l’Arménie sera lié aux nouvelles technologies, idées et sciences. La plus grande richesse de notre pays, ce sont les gens, les gens talentueux. Ces personnes doivent être soutenues, aidées à se développer. Le meilleur moyen est d’éduquer et d’encourager la jeune génération et de lui faire croire qu’elle a vraiment un avenir, à la fois en Arménie et dans le monde. STARMUS portait sur la musique rock et l’astronomie avant le cinquième festival, et le sixième STARMUS, qui se tiendra en Arménie, sera différent. Ce sera un festival sur la musique en général, du classique au rock, ce sera un festival non seulement sur l’astronomie, l’astrologie, mais aussi sur la science moderne en général, de l’astronomie, la physique à la biologie, à l’intelligence artificielle », a-t-il ajouté.

Le directeur fondateur du festival Garik Israelyan a déclaré qu’il avait été reconnu à deux reprises comme le meilleur festival scientifique au monde.

« Nous en sommes fiers, car il existe plus de 50 festivals scientifiques dans le monde. Le format scientifique est très connu aux États-Unis, en Allemagne et en Australie, mais il n’y a jamais eu de festival scientifique en Arménie », a déclaré Garik Israelyan.

Il a noté que l’objectif principal du festival est de connecter la société à la science, car il y a un grand écart, qui se creuse.

le communiqué de presse

« Si nous voulons créer un lien entre la société, la science et la technologie, nous pensons à des formules très complexes, dont STARMUS. Nous voulons que ce lien soit établi, renforcé et toujours maintenu », a-t-il ajouté.

Annonçant les 30 premiers participants, Israelyan a déclaré qu’il y aurait huit lauréats du prix Nobel, le premier astronaute arménien de la NASA James Baghian, qui effectuera sa première visite en Arménie, le créateur d’iPod Tony Fadell et d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :