13 entreprises touristiques arméniennes participeront à l’exposition MITT à Moscou

L’Arménie présentera une fois de plus son potentiel touristique à l’exposition annuelle du tourisme MITT Moscou, le plus grand salon du tourisme en Russie et dans les pays de la CEI, qui se tiendra du 15 au 17 mars, informe le Comité du tourisme d’Arménie.

Avec le soutien du Comité du tourisme, 13 entreprises touristiques arméniennes participeront à l’exposition.

La Russie est l’un des plus grands marchés touristiques de l’Arménie. 350 569 touristes russes sont arrivés en Arménie l’année dernière.

Pendant les trois jours, le pavillon arménien présentera la variété des offres touristiques de l’Arménie : aventure, tourisme gastronomique, destinations viticoles, festivals, valeurs culturelles de l’Arménie, etc. Sisian Poghosyan, chef du comité du tourisme, devrait tenir des réunions avec des partenaires russes, de la CEI et des représentants de la sphère pour discuter des défis actuels, de l’impact de ce dernier sur le tourisme, de la nécessité d’assurer la continuité de la coopération entre les pays.

La Banque centrale d’Arménie relève son taux d’intérêt directeur de 1,25% à 9,25%

En février 2022, l’inflation sur 12 mois et l’inflation naturelle ont chuté conformément à la projection, totalisant respectivement 6,5 % et 6,4 %.

Dans le secteur extérieur, dans le contexte du conflit militaire russo-ukrainien, diverses sanctions ont été imposées à l’économie russe. En conséquence, une augmentation significative de la volatilité des marchés financiers et de l’incertitude quant aux perspectives économiques a été observée. 

Aux États-Unis et dans la zone euro, un ralentissement de la croissance économique est attendu cette année, et un déclin économique est attendu en Russie. 

Dans le même temps, la perturbation des chaînes d’approvisionnement examinées sur les marchés internationaux des produits de base et des produits alimentaires a provoqué une augmentation significative des prix. Cela se traduit par la formation d’un environnement inflationniste plus élevé que prévu dans les pays partenaires. En conséquence, un impact principalement inflationniste est attendu sur l’économie arménienne du secteur extérieur.

L’impact des sanctions imposées à la Russie se reflétera dans le ralentissement significatif de la croissance économique en Arménie. Celle-ci sera principalement conditionnée par le déclin industriel. La demande totale sera affectée par la baisse des envois de fonds et l’atonie de la demande extérieure. Une contribution positive du secteur du tourisme est attendue. 

Les risques géopolitiques croissants dans la région et la forte incertitude ont entraîné une volatilité accrue sur les marchés financiers arméniens et une prime de risque plus importante. Les incertitudes existantes se sont également reflétées dans la dynamique de l’inflation et les anticipations d’inflation.

Compte tenu de ce qui précède, le Conseil juge opportun d’augmenter le taux de refinancement d’une étape relativement importante. Le Conseil d’administration considère qu’au milieu des incertitudes concernant les perspectives économiques et sous réserve que les risques de hausse des anticipations d’inflation persistent, la nécessité d’un éventuel resserrement des conditions monétaires dans un avenir proche sera également envisagée. 

En raison de ces mesures politiques, l’inflation sur 12 mois diminuera progressivement et atteindra l’objectif de 4 % sur l’horizon de prévision.

Le Bureau de la Banque Centrale considère qu’en raison des développements géopolitiques, l’incertitude macroéconomique s’est considérablement accrue. Cependant, les risques de déviation de l’inflation par rapport à la trajectoire projetée sont pour l’essentiel équilibrés. Si les risques se matérialisaient dans n’importe quelle direction, le Conseil est prêt à réagir en conséquence pour atteindre l’objectif de stabilité des prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :