Le 3 décembre 2021, la Suisse a lancé un projet de développement à long terme pour aider l’Arménie dans ses efforts de modernisation de son système d’enseignement professionnel en agriculture. La Coopération suisse au développement a approuvé en principe un programme de soutien à l’Arménie d’un montant total de 7 130 000 CHF (environ 7,7 millions de dollars).

Le projet est porté par une alliance unique d’acteurs internationaux et locaux du développement, ainsi que des secteurs public et privé, qui mobiliseront également des fonds supplémentaires. La réforme sera mise en œuvre par l’ONG suisse NGOHEKS, l’ONG arménienne SDA ainsi que la Société allemande de coopération internationale GIZ, sous la coordination générale du gouvernement arménien.

L’intervention aidera le gouvernement arménien à réformer l’enseignement professionnel dans l’agriculture et à le rendre mieux adapté à la demande du marché, conduisant à plus de développement économique et à plus d’emplois décents. 

Le projet vise à améliorer les opportunités d’emploi des jeunes vivant dans les zones rurales en combinant des connaissances théoriques avec une formation pratique dans un certain nombre de professions. 

Une partie de la réforme est qu’en plus de recevoir des connaissances théoriques dans les collages d’enseignement professionnel, les étudiants auront la possibilité d’améliorer leurs compétences dans les entreprises et les fermes locales. Leurs parcours de formation se concluront par un diplôme d’état.

Le projet a démarré hier, 3 décembre 2021, avec une phase préparatoire de 9 mois. Après cela, la phase de mise en œuvre durera au moins 8 ans. Pour accroître l’impact et l’efficacité du projet, la Suisse coopère avec un large éventail de partenaires : le gouvernement arménien, des organisations internationales, les secteurs public et privé et des institutions universitaires. 

Les autres partenaires financiers, qui ajoutent des fonds importants à la contribution suisse, comprennent le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement BMZ, l’Agence autrichienne de développement ADA, la Fondation arménienne Izmirilian et certaines entreprises privées en Arménie. Certaines de ces contributions sont soumises à une approbation finale.

Le projet sera exécuté dans le sud du Syunik et Vayots Dzor et plusieurs régions du nord. Les organisations de mise en œuvre sont l’ONG suisse HEKS, l’ONG arménienne SDA ainsi que la Corporation allemande pour la coopération internationale GIZ.

Le projet concrétise les principes et les objectifs de la politique étrangère et de la coopération au développement de la Suisse. 

La Suisse soutient la transition de l’Arménie vers une économie de marché et contribue à faire en sorte que la population du pays bénéficie d’un développement économique inclusif. Le projet bénéficiera de l’expertise technique suisse en matière de développement économique en milieu rural et de son système de formation en alternance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :