Fitch Ratings a confirmé la note de défaut des émetteurs en devises étrangères (IDR) à long terme de l’Arménie à « B+ » avec une perspective stable.

L’IDR (Issuer default ratings : indice de notation) « B+ » de l’Arménie reflète de solides indicateurs de revenu par habitant, de gouvernance et d’environnement des affaires par rapport à ses pairs, ainsi qu’un cadre de politique macroéconomique et budgétaire solide et un engagement crédible en faveur de la réforme, étayés par le soutien du FMI, a déclaré Fitch dans un communiqué.

Face à ces atouts, il y a une part élevée de la dette publique libellée en devises étrangères, des finances extérieures relativement faibles et des risques géopolitiques, a-t-il déclaré, ajoutant que « l’Arménie sera affectée par les retombées de la crise en Russie, étant donné les liens importants entre les deux économies ».

Cependant, Fitch s’attend actuellement à ce que les marges de manœuvre, les options de financement et le profil de la dette commerciale à long terme du souverain puissent l’aider à traverser le choc sans altération majeure de sa capacité de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :