« En raison de l’intervention directe de la partie azerbaïdjanaise, l’approvisionnement en gaz de la République d’Artsakh a de nouveau été suspendu », a rapporté le siège de l’information d’Artsakh.

« Nous avons des motifs suffisants pour affirmer que lors des travaux de réparation du gazoduc qui a explosé le 8 mars, la partie azerbaïdjanaise a installé une vanne à travers laquelle elle a interrompu l’approvisionnement en gaz il y a quelques heures.

Les conditions météorologiques défavorables en Azerbaïdjan servent la cause insidieuse de créer des problèmes humanitaires supplémentaires pour notre peuple, un acte criminel.

Dans le même temps, nous exhortons les citoyens à utiliser l’électricité avec parcimonie afin d’éviter d’éventuelles coupures de courant. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :