Un groupe de travail a été mis en place au sein du gouvernement pour travailler sur le projet Gagarine, informe le ministre de l’Economie Vahan Kerobyan. « Le projet est complexe, ambitieux et risqué, mais c’est une grande responsabilité et un honneur de mettre en œuvre un tel programme avec l’équipe de la Fondation DAR, le néerlandais MVRDV et de grands investisseurs institutionnels« , a déclaré le ministre, ajoutant que l’objectif visé est un tournant.

Commandée par l’organisation à but non lucratif arménienne DAR Foundation for Regional Development and Competitiveness, la vision de MVRDV pour la vallée de Gagarine a pour but de donner une vision optimale d’une cité intégrée à l’écosystème, aux consommations neutres sur une zone de 18 000 hectares. 

Le projet compte 12 000 nouveaux logements, et il sera question de pratiquer une agriculture durable à la portée d’une nouvelle génération de résidents.

Cernée de montagnes, la vallée arménienne de Gagarine – du nom du cosmonaute Youri Gagarine – est située près du lac Sevan, le plus grand lac du Caucase et à 50 kilomètres de la capitale Erevan.  Environ 11 000 habitants résident dans plusieurs localités de la vallée. Le paysage se compose d’un patchwork de différentes parcelles de terre, dont la communauté locale possède environ un tiers.

Le premier pas vers cette vallée autosuffisante est d’embrasser l’histoire du territoire : la mosaïque des 10 000 parcelles existantes sera préservée et renforcée, et le système hydraulique de cette région aride sera amélioré en doublant les limites entre elles de canaux, chemins publics et verdure. Cela constitue la base du plan directeur de la vallée, réduisant l’évaporation tout en améliorant les tampons d’eau et la biodiversité. Sur chaque parcelle, différentes espèces seront plantées. Cela rendra non seulement le paysage visuellement plus attrayant, mais stimulera également la diversité économique.

Dans la vallée, les routes existantes continueront à constituer le point de départ pour relier tous les villages. Des sentiers pédestres et cyclables supplémentaires sont créés dans les structures existantes. La gestion de l’eau sera considérablement améliorée : la restauration et l’élargissement du tracé de la rivière Hrazdan, en combinaison avec le nouveau système de canaux, est une partie importante de la vision, et les réservoirs d’eau dans les montagnes et d’autres sources d’eau peuvent être utilisés pour irriguer les terres agricoles.

[texte de présentation projet] « La mosaïque de 10 000 jardins contiendra divers aménagements qui rendront un séjour dans la vallée encore plus attrayant. La vision propose une halle de marché, un centre commercial, un centre des arts et un stade en contrebas pour 4 500 visiteurs. Le cœur de la vallée sera formé par un pôle agricole pédagogique, autour duquel se trouvera la plus forte densité, avec des maisons superposées pour former des villages verticaux.« 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :