Le budget de la défense pour 2022 est supérieur de 11% au plan pour 2021, s’élevant à plus de 345 milliards de drams. Le Premier ministre de la RA, Nikol Pashinyan, l’a déclaré aujourd’hui, 25 octobre, lors des discussions préliminaires du Projet de budget 2022 à l’Assemblée Nationale.

« Nous allons systématiquement avancer vers la création d’une armée professionnelle, mais nous le ferons en douceur, avec des mesures réfléchies, augmentant progressivement l’attractivité du service militaire, améliorant l’image des officiers et des officiers, développant et améliorant la doctrine de défense de la République de Arménie.

Dans le nouvel environnement de sécurité, la protection des frontières de notre pays continue d’être une priorité absolue, et chaque année, nous nous fixons la tâche d’exercer de plus en plus la fonction de protection des frontières par le biais des troupes frontalières, avec la vision de ne servir que les troupes frontalières sur notre limites.

« Le retrait des forces armées azerbaïdjanaises du territoire arménien, en particulier du secteur Sotk-Khoznavar, et le début du processus de délimitation et de démarcation de la frontière arméno-azérie créeront des conditions favorables pour résoudre ce problème », a-t-il déclaré.

« L’Arménie n’a aucune intention de conquérir des territoires » 

Dans ce programme du gouvernement, il est question d’adapter la doctrine militaire à un esprit plus défensif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :