03.11.2022 Juillet :

« Dans le texte enregistré à la suite de la réunion de Sotchi, il y avait des formulations identiques dans le texte publié à la fin de la réunion de Prague. Cela signifie que les accords de Prague ont également été réaffirmés à Sotchi, ce qui est très important pour la partie arménienne, la référence à l’accord d’Alma-Ata de 1991 », a déclaré Sona Ghazaryan, députée de la faction Contrat Civil de l’Assemblée nationale, à Civic.am. à propos de ça.

Il a mentionné que pour eux, avant et maintenant, il est important de développer des mécanismes de sécurité pour les Arméniens vivant au Haut-Karabakh, et ils travaillent également très efficacement avec des partenaires occidentaux.

« Des négociations ont eu lieu aux États-Unis dans plusieurs formats très actifs, et bien que nos partenaires de l’opposition ne soient pas très satisfaits des formulations occidentales, la question de la sécurité des Arméniens au Haut-Karabakh y a été évoquée, qui est une question à l’ordre du jour arménien. . Je ne peux que souligner le dialogue qui doit avoir lieu entre Stepanakert et Bakou, et je pense qu’avec le soutien de la communauté internationale et en particulier de l’Occident, cette conversation peut être efficace », a déclaré Sona Ghazaryan.

Parlant également de la façon dont la structure internationale a soutenu et réagi après l’agression azerbaïdjanaise des 13 et 14 septembre, Sona Ghazaryan a déclaré que les réactions étaient différentes et que la partie arménienne a informé de ces différentes formulations. Le député a noté que les groupes d’observation de l’OTSC et de l’UE se sont rendus en Arménie. De la part des observateurs de l’OTSC, jusqu’à présent, nous n’avons pas de trace claire d’une agression contre l’Arménie, car il est fait référence aux frontières non délimitées, ce qui est inacceptable, car il convient de noter qu’il existe une frontière administrative .

« Mais nos partenaires occidentaux ont réagi dans un style un peu différent, qui ont immédiatement envoyé une mission civile d’observation en Arménie, composée de 40 personnes, pour une durée de deux mois. Les représentants de la mission d’observation seront là. Nous apprécions hautement la position claire et ciblée de la partie occidentale », a déclaré Sona Ghazaryan.

Détails dans la vidéo: https://fb.watch/gz-nY6YbBW/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :