Les autorités kirghizes ont décidé d’annuler la décision antérieure d’envoyer leurs troupes au Kazakhstan pour participer au maintien de l’ordre dans le cadre des accords de l’OTSC. 

La décision a été prise personnellement par le président du Kirghizistan, qui a seulement ordonné de renforcer la présence de troupes à la frontière avec le Kazakhstan pour empêcher les provocations à la frontière des deux pays.

Selon des sources locales, la révision de la décision a été faite sur la base des protestations qui ont commencé dans le pays, comme l’avait précédemment rapporté l’agence de presse Avia.pro 

Cela soulève un certain nombre de questions quant à savoir si d’autres États membres de l’OTSC refuseront d’aider le Kazakhstan, étant donné que l’une des parties à la convention collective n’a pas soutenu la proposition générale.

Officiellement, la position du Kirghizistan n’a pas encore été expliquée, cependant, la situation indique le fait que certaines difficultés commencent à surgir dans les relations entre les pays de l’OTSC.

Initialement, il était supposé que le Kirghizistan pourrait envoyer jusqu’à 200 militaires pour aider le Kazakhstan, cependant, la décision finale a dû être annulée sans expliquer aucun détail.

Les autorités kazakhes n’ont pas encore commenté la décision de Bichkek.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :