Aujourd’hui, le Premier ministre est au bureau de la Confédération des fabricants des Pays-Bas à La Haye, où il a rencontré des représentants du milieu des affaires local.

Ingrid Thijssen, femme d’affaires et présidente de l’organisation patronale VNO-NCW (équivalent du MEDEF en France), a noté que les hommes d’affaires locaux sont intéressés à coopérer avec l’Arménie et sont prêts à discuter des opportunités d’investissement en Arménie et à se familiariser avec les conditions créées pour les affaires.

Le Premier ministre Pashinyan a noté qu’il était heureux de commencer la journée de travail à La Haye par une réunion avec des hommes d’affaires pour présenter les opportunités économiques et l’attractivité de l’Arménie aux entreprises néerlandaises, également à la lumière des défis actuels. Nikol Pashinyan a présenté les réformes mises en œuvre dans le pays, notamment la création de conditions favorables aux affaires et la lutte contre la corruption systémique.

En particulier, Nikol Pashinyan a noté que l’Arménie s’est efficacement réformée pour développer des institutions démocratiques, également avec le soutien de l’Union européenne, qui visent à garantir des conditions favorables à l’investissement. Le Premier ministre a utilisé la stabilité régionale dans le cadre de l’attraction des investissements, ajoutant que le gouvernement arménien s’y intéresse.

Abordant les investissements en capital en Arménie, le Premier ministre a parlé du programme de construction de routes nord-sud à grande échelle. Nikol Pashinyan a également attaché de l’importance à la coopération dans les domaines de l’agriculture, des hautes technologies, de l’éducation et de l’industrie. Le Premier ministre a notamment évoqué les programmes mis en œuvre dans les domaines de l’agriculture moderne, de l’éducation et des technologies de l’information, ajoutant que ces orientations revêtent une importance stratégique pour le gouvernement.

Le Premier ministre Pashinyan et les membres de la délégation gouvernementale arménienne ont répondu à diverses questions d’hommes d’affaires concernant les opportunités et les perspectives de mise en œuvre de programmes d’investissement dans notre pays. Le Premier ministre a souligné que le gouvernement arménien est prêt à discuter des programmes et projets mutuellement bénéfiques, à soutenir leur mise en œuvre effective dans le cadre de ses outils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :