Le président de l’Assemblée nationale, Alen Simonyan, a été nommé président par intérim de l’Arménie, en attendant l’élection d’un nouveau président.

Simonyan a signé ce mardi un protocole sur la fin des pouvoirs du président Armen Sarkissian.

Selon la déclaration diffusée par l’Assemblée nationale, à partir du moment de la publication du protocole sur l’examen des pouvoirs du président de la RA jusqu’à ce que le président nouvellement élu entre en fonction, le président de l’AN, Hakob Arshakyan, exercera les pouvoirs du président de l’AN.

Sarkissian a présenté sa démission le 23 janvier et ne l’a pas retirée dans le délai d’une semaine prévu par la loi.

En vertu de la Constitution arménienne, les fonctions de chef de l’État sont exercées par le président du parlement jusqu’à l’élection d’un nouveau président, qui doit avoir lieu 25 à 35 jours après la vacance du poste.

Alen Simonyan et Armen Sarkissian lors de la rencontre protocolaire de passation du pouvoir, ce mardi 1er février

« Sur la base de la demande de démission du président de la République, guidée par les exigences de l’article 142 de la Constitution de la République d’Arménie, article 147, partie 1, partie 2, clause 2 du » Règlement intérieur de la Assemblée nationale », estime le président de la République sortant.

Selon la Constitution, en cas de démission du Président de la République d’Arménie, d’impossibilité d’exercer ses fonctions, de démission ou de décès, jusqu’à l’entrée en fonction du Président nouvellement élu, les pouvoirs du Président de la République sont exercés par le Président de la l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :