A propos de la manœuvre militaire conjointe de la Turquie et de la République d’Azerbaïdjan dans la mer Caspienne, Saïd Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a fait remarquer que les accords des cinq États riverains sont fondés sur l’illégalité de la présence militaire de pays autres que ces cinq pays.

Saïd Khatibzadeh, ph. TehranTimes

« La Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne l’a clairement indiqué ».

Cette question fait l’objet d’une enquête au Département d’État.


source :

https://www.irna.ir/news/84469260/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :