Photo : des policiers en tenue anti-émeute ont pris d’assaut un rassemblement le 5 mai 2022

L’opposition accuse depuis une semaine les autorités de livrer l’Artsakh, avec des slogans pour prévenir ce danger, et commet des actes de désobéissance. Selon un responsable de Moscou, la raison des protestations en Arménie n’est pas les accords trilatéraux, mais les déclarations des autorités.

Alexei Zaitsev

« En ce qui concerne le lien entre les événements actuels et le processus de normalisation des relations arméno-azerbaïdjanaises, nous comprenons que ce n’est pas l’attitude de l’opposition vis-à-vis des accords trilatéraux, mais la perception de certaines déclarations des dirigeants arméniens « , a déclaré Alexei Zaitsev, directeur adjoint du Département de l’information et de la presse du ministère russe des Affaires étrangères.

Le représentant du ministère russe des Affaires étrangères a souligné que Moscou s’engage à promouvoir activement la normalisation des relations arméno-azerbaïdjanaises à travers la mise en œuvre de toutes les dispositions de l’accord trilatéral, ainsi que la signature d’un accord de paix entre Erevan et Bakou.

Plus tôt, le porte-parole présidentiel russe Dmitri Peskov a évoqué les manifestations en Arménie, déclarant que Moscou souhaitait mettre fin à la période d’instabilité en Arménie dès que possible. Dans le même temps, le porte-parole du Kremlin a souligné que ce qui se passe en Arménie est l’affaire intérieure de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :