par Jacques Raffy Papazian

Le mois prochain se déroulera le congrès mondial de la FRA Dachnaktsoutioun.

Deux lignes s’affrontent en interne:

– La ligne dure incarnée par Sagatelian et Markarian.

– Et la ligne molle dite « constructive » incarnée par l’actuel Président Der Khachadourian et les occidentaux du buro mondial.

La tension est intense au sein du parti Dachnak, à un mois du congrès. D’après nos sources, Mourad Papazian ne figurerait ni sur la liste de Sagatelian, ni celle de Markarian.

Ishkhan Sagatelian et Der Khachatourian

Probablement catalogué dans la ligne occidentale, celui-ci profite de cette mésentente avec le haut-commissariat de la diaspora pour se recentrer dans le jeu et ainsi se positionner dans la ligne dure. A son bilan, en fin de compte : des troubles en France lors de la venue de Nikol Pashinyan, Alen Simonian puis Zareh Sinanyan.

Vraiment rien de constructif.

Vous comprendrez alors pourquoi Mourad Papazian se donne autant de mal à justifier le comportement inacceptable du CCAF dans les médias arméniens, uniquement pour faire bonne figure et gagner en visibilité à la veille du prochain congrès.

Sagatelian et Markarian auraient deux lieutenants en France, d’origine libanaise par ailleurs, 2 places seraient alors disponibles et non 3 !

Cette campagne de dénigrement contre le Mouvement Arménien n’était qu’un leurre. Le CCAF savait depuis le départ que le MA avait plusieurs coups d’avances et que deux événements étaient programmés.

Comme d’habitude « La vérité est ailleurs »

Jacques Raffy Papazian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :