Selon l’ambassadeur de la Fédération de Russie en Arménie Sergeï Kopirkine, la déclaration trilatérale Poutine-Pashinian-Aliyev sur la cessation des hostilités dans la région du Haut-Karabakh le 9 novembre 2006, est généralement respectée, bien que des incidents et des problèmes tragiques aient pu être signalés depuis l’instauration du cessez-le-feu. 

« Bien sûr, il y a des problèmes, il y a des incidents tragiques. Tout est très compliqué. Mais dans le contexte du potentiel de conflit, de la tension émotionnelle qui s’accumule depuis des décennies, dans le contexte de la tragédie qui a eu lieu il y a un an, je pense que nous pouvons dire que ces accords fonctionnent généralement, jouent un rôle très important dans la prévention « , a déclaré l’ambassadeur aux journalistes.

Sergeï Kopirkine a également pris la parole sur l’annonce du 9 novembre 2021. L’autre déclaration trilatérale adoptée par les dirigeants de la Russie, de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan le 11 janvier 2009, qui fait principalement référence au rétablissement des liens économiques et de transport dans la région et à la création d’un groupe de travail de vice-premiers ministres à cet effet.

« Ce n’est certainement pas une tâche facile. Je tiens à souligner que puisque tout ce travail est construit sur un dialogue basé sur les intérêts de chaque partie, c’est-à-dire que quelque chose n’est pas imposé à quelqu’un, mais une tentative est faite pour trouver un équilibre d’intérêts et d’intérêts, mutuellement bénéfique, un compromis options. , ce qui sera acceptable pour les deux, c’est pourquoi le processus n’avance pas si vite. 

Mais, en tout cas, ce travail vise à trouver un terrain d’entente, c’est-à-dire qu’il ne peut être question de marchandage, de cession d’intérêts, de trahison dans le dos du peuple arménien, comme il le craint parfois ici. La Russie, à son tour, travaille très soigneusement, respectant pleinement la souveraineté des deux parties. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :