« Les maladies liées au tabac coûtent à l’économie arménienne 273,1 milliards d’AMD chaque année (552 AMD=1€), soit l’équivalent de 4,2% du PIB chaque année. Ils sont également responsables d’environ 5 500 décès en Arménie chaque année », indique le nouveau rapport élaboré conjointement par le ministère arménien de la Santé, le PNUD, le Secrétariat de la Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) et l’OMS, et financé par le gouvernement du Royaume-Uni.

Le 1er novembre 2021, le rapport a été officiellement lancé en Arménie avec la participation de Shombi Sharp, Coordonnateur résident des Nations Unies en Arménie, Anahit Avanesyan, Ministre arménien de la Santé, John Gallagher, Ambassadeur du Royaume-Uni en Arménie, Natia Natsvlishvili, Représentante résidente du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) en Arménie, Dr Adriana Blanco Marquizo, Chef du Secrétariat de la Convention-cadre de l’OMS, et Oleg Storozhenko, Représentant spécial du bureau de l’OMS en Arménie.

Shombi Sharp - Wikipedia
Shombi Sharp, Coordonnateur résident des Nations Unies en Arménie

Le dossier d’investissement de la CCLAT constate que l’usage du tabac sape la croissance économique en Arménie et entrave les efforts du pays pour accroître l’efficacité dans le secteur de la santé et économique.

« Notre modélisation montre qu’une lutte antitabac efficace en Arménie non seulement sauvera des milliers de vies précieuses, mais augmentera également considérablement la croissance économique globale, entraînant des recettes fiscales plus élevées qui peuvent être investies dans une meilleure santé et éducation. » a déclaré Shombi Sharp.

Мы считаем, что это правильная политика: отказавшиеся от вакцинации, должны  постоянно сдавать ПЦР-тест – Анаит Аванесян - aysor.am - Горячие новости из  Армении
Anahit Avanesyan, ministre de la Santé de la RA.

« En Arménie, plus d’un quart de la population (28 %) âgée de 18 à 69 ans consomme actuellement une forme de tabac. La lutte antitabac est l’un des domaines prioritaires du ministère de la Santé d’Arménie et nous apprécions hautement le soutien des partenaires internationaux dans ce domaine. Le dossier d’investissement pour la lutte antitabac en Arménie a analysé les coûts sanitaires et économiques de l’usage du tabac, ainsi que les avantages potentiels du renforcement de la lutte antitabac en Arménie. Le programme d’investissement est un outil pour les ministères dans leurs initiatives de prévention et de lutte contre les effets indésirables des produits du tabac et des substituts du tabac », a déclaré la ministre de la Santé Anahit Avanesyan.

La mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) représente l’un des moyens les plus rentables d’améliorer la vie des gens et de faire progresser le développement durable.

Investir maintenant dans sept mesures de lutte antitabac éprouvées qui réduisent la prévalence du tabagisme et l’exposition à la fumée de tabac peut réduire considérablement la charge majeure du tabac en Arménie.

La mise en oeuvre complète des sept mesures de lutte antitabac de la CCLAT permettrait d’éviter plus de 23 200 décès et d’éviter 889,1 milliards d’AMD en coûts de santé et en pertes économiques d’ici 2034. Ainsi, pour chaque dram arménien investi dans sept mesures de lutte antitabac, l’Arménie en gagnerait 38 en coûts évités d’ici 2024 et 86 d’ici 2034.


Les Sept mesures clés de la convention-cadre pour la lutte antitabac sont les suivantes :

Pour chaque dram arménien investi

  • dans l’amélioration des étiquettes de mise en garde contre le tabac, l’Arménie en gagne 19 d’ici 2024 et 56 d’ici 2034 ( Article 11)
  • dans la protection des personnes contre la fumée de tabac dans les lieux publics, l’Arménie en gagne 8 d’ici 2024 et 99 d’ici 2034 (Article 8)
  • dans l’augmentation des taxes sur le tabac, l’Arménie en gagne 377 d’ici 2024 et 888 d’ici 2034 (Article 6)
  • dans les interdictions de publicité pour le tabac, l’Arménie recevra 70 d’ici 2024 et 383 d’ici 2034 (Article 13)
  • dans une campagne de masse médiatique contre le tabac, l’Arménie en gagne 23 d’ici 2024 et 292 d’ici 2034 (Article 12)
  • dans des emballages neutres, l’Arménie en gagne 56 AMD d’ici 2024 et 216 d’ici 2034. (Article 11: Guidelines, Article 13)
  • dans le sevrage ou le conseil pour arrêter le tabagisme, l’Arménie en gagne 3,3 d’ici 2024 et 13 d’ici 2034 (Article 14)

Investir dans ces sept mesures de lutte antitabac sur 15 ans permettrait d’éviter plus de 23 000 décès et de réduire la mortalité prématurée (moins de 70 ans) d’un tiers des maladies non transmissibles.

 Les sept mesures de lutte antitabac modélisées ont des retours sur investissement positifs pour réduire la charge annuelle du tabac en Arménie. Les avantages économiques du renforcement de la lutte antitabac en Arménie dépassent les coûts de mise en œuvre (889,1 milliards AMD d’avantages économiques sur 15 ans, contre 10,4 milliards AMD investis).

Investir dans ces sept mesures de lutte antitabac sur 15 ans peut permettre d’économiser 246,4 milliards d’AMD en dépenses de santé, dont 13 % revenant au gouvernement, 84 % aux particuliers qui auraient effectué des paiements directs et les 3 % restants au secteur privé. l’assurance et d’autres sources de dépenses de santé.

Chaque année, plus de 5 500 décès sont dus à des maladies liées au tabac, ce qui représente près de 20 % de tous les décès dans le pays. Ces décès comprennent environ 2 255 décès dus à une cardiopathie ischémique, 906 décès dus au cancer du poumon et plus de 500 décès chacun dus à une maladie pulmonaire obstructive chronique et à des infections des voies respiratoires inférieures.

Plus de la moitié (52 %) des décès liés au tabac sont prématurés, c’est-à-dire qu’ils surviennent chez des personnes de moins de 70 ans. Près d’un cinquième (19 %) des décès liés au tabac sont dus à l’exposition à la fumée secondaire.

Sur le fardeau total (273,1 milliards de Drams) dû au tabac, 28 % sont attribués aux dépenses de santé (75,8 milliards AMD), tandis que 72 % (197,3 milliards AMD) à la perte de productivité causée par les personnes quittant prématurément le marché du travail en raison d’un décès ou d’un handicap et en fumant pauses au travail.

https://www.generationsanstabac.org/actualites/armenie-recoit-le-soutien-de-la-cooperation-internationale-pour-lutter-contre-le-tabagisme/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :