« Tbilissi ne se joindra pas aux sanctions contre la Russie », a déclaré Irakli Kobakhidze, chef du parti au pouvoir Georgian Dream.

« Nous ne nous joindrons pas à ces sanctions, car la priorité pour nous est la protection des intérêts de l’État géorgien et du peuple géorgien. « Rejoindre les sanctions contre la Russie peut être un coup dur pour notre pays et notre peuple », a déclaré Kobakhidze.

Selon le leader du « Rêve géorgien », la demande d’adhésion aux sanctions contre la Russie émane principalement du Mouvement national uni réunissant les partisans de l’ancien président Mikheil Saakashvili.

Le Parti de la guerre, représenté par le Mouvement national uni, exige non seulement de se joindre aux sanctions contre la Russie, mais exige également que la Géorgie rejoigne les hostilités. 

« Des lobbyistes étrangers se joignent à cette campagne provocatrice du Mouvement national uni, appelant les autorités géorgiennes à se joindre aux sanctions », a déclaré Kobakhidze.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :