Le secrétaire du Conseil de sécurité de l’Arménie a catégoriquement rejeté les projets de création de nouveaux couloirs dans le sud du Caucase après le dernier conflit militaire avec la République d’Azerbaïdjan.

Le secrétaire du Conseil de Sécurité arménien, Armen Grigoryan, a déclaré dans une interview à l’ agence iranienne Tasnim que la dernière guerre avait ouvert la voie à la présence de terroristes dans la région.

Exprimant son inquiétude face à l’insécurité causée par la présence de terroristes et des forces armées de certains pays de la région, il a déclaré :

« Nous avons toujours mis en garde les pays voisins contre ces problèmes. Mais ces avertissements donnés par l’Arménie n’ont pas aidé à empêcher les terroristes et les personnes armées d’entrer dans la région.

Grigoryan a déclaré que la question du déblocage des routes et des routes économiques de la région avait été citée dans la déclaration de novembre et avait également été discutée lors de la réunion trilatérale entre les dirigeants de l’Arménie, de la Russie et de la République d’Azerbaïdjan, qui s’est tenue en Russie le 11 janvier.

« Je voudrais souligner avec assurance que ni les deux déclarations ni les réunions n’ont fait référence à un quelconque couloir », a déclaré le responsable arménien.

Au contraire, a-t-il ajouté, la République d’Azerbaïdjan a annoncé à plusieurs reprises que la création du corridor était évoquée.

« Je tiens à préciser que l’Arménie n’a jamais proposé et ne proposera rien au sujet du corridor, et qu’elle n’a jamais tenu et ne tiendra pas de négociations sur le corridor », a souligné Grigoryan.

Le secrétaire du Conseil de sécurité de l’Arménie a noté qu’il avait réitéré la position d’Erevan sur la question lors de réunions avec ses homologues et collègues.

Le responsable a également exprimé la volonté de l’Arménie d’ouvrir ses routes de transport entre la République d’Azerbaïdjan et la Turquie, mais a souligné que les routes sont entièrement placées sous la souveraineté de la République d’Arménie.

source :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :