L’un d’eux a été détenu blessé pendant les hostilités qui ont eu lieu à la frontière de l’État.

L’Azerbaïdjan a remis deux ressortissants arméniens à l’Arménie, dont un prisonnier de guerre capturé pendant les hostilités au début du mois, a annoncé vendredi la Commission d’État azéri pour les prisonniers de guerre, les otages et les personnes disparues.

L’Azerbaïdjan « a remis deux citoyens d’origine arménienne à l’Arménie le 26 novembre », a indiqué la commission dans un communiqué. « L’un d’entre eux est Aramyan Arin Zhirayevich, qui a été détenu blessé pendant les hostilités qui ont eu lieu à la frontière de l’État le 16 novembre 2021, à la suite des provocations de l’Arménie. »

Aramyan a reçu une assistance médicale, selon le communiqué.

L’autre personne, Mikhran Musaelyan, avait été arrêtée alors qu’elle pénétrait dans une zone où étaient stationnées des troupes azéries, selon la commission. Une enquête a révélé que l’homme était un civil et s’est tout simplement égaré, selon le communiqué.

Le 16 novembre, de violents affrontements entre les forces armées arméniennes et azerbaïdjanaises ont éclaté à leur frontière. Erevan a déclaré que l’armée azérie avait commencé à avancer sur le territoire arménien, menaçant l’autoroute qui relie la capitale arménienne aux régions du sud du pays et à l’Iran. Bakou a blâmé Erevan, affirmant que les forces armées arméniennes avaient organisé une provocation en attaquant des positions azéries.

En réponse aux événements, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a eu des entretiens téléphoniques avec ses homologues en Arménie et en Azerbaïdjan. La situation est ensuite revenue à la normale après que l’Azerbaïdjan et l’Arménie aient cherché à la stabiliser, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :