Le 16 novembre, vers 13h00 (10h à Paris), des unités des forces armées azerbaïdjanaises ont lancé une autre provocation en direction de la frontière orientale de l’Arménie, tirant sur des positions arméniennes, a rapporté le ministère de la Défense.

« Les unités des Forces armées arméniennes ont riposté afin d’empêcher l’avancée de l’ennemi. « Le ministère de la Défense publiera régulièrement des déclarations sur l’évolution de la situation », a déclaré le ministère de la Défense.

[EDIT à 14h00 (11h à Paris)] : Les forces azerbaïdjanaises utilisent de l’artillerie et des véhicules blindés, la situation dans la direction orientale de la frontière arméno-azerbaïdjanaise reste tendue, a rapporté le ministère arménien de la Défense dans une nouvelle mise à jour. À la suite de tirs intenses, l’ennemi a perdu des véhicules blindés.

***

Le 14 novembre, dans la partie orientale de la frontière arméno-azerbaïdjanaise, des unités des forces armées azerbaïdjanaises avec l’aide de véhicules blindés sont entrées sur le territoire de l’Arménie. 

« À la suite des actions des forces armées azerbaïdjanaises, quatre positions de combat des forces armées arméniennes ont été bloquées. « De l’équipement militaire azerbaïdjanais a envahi le territoire souverain de la République d’Arménie.

À la suite des négociations, les troupes ont quitté le territoire de la République d’Arménie, les unités des Forces armées de la République d’Arménie ont été retirées de la zone susmentionnée quatre positions de combat », a rapporté le bureau du Conseil de sécurité de la RA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :