En 2022, la baisse du PIB de la Russie sur fond de sanctions pourrait atteindre 8,8 %. Ces évaluations sont contenues dans le projet de conditions de scénario pour la prévision du développement socio-économique de la Russie, rapporte le media russe Vedomosti.

Selon le journal, le document a été discuté le 26 avril par les membres du président de la commission gouvernementale pour la stabilisation de l’économie russe sous sanctions. Cela a été rapporté par une source proche du gouvernement et confirmé par un responsable fédéral.

Selon le document, le ministère russe du Développement économique, selon ses estimations préliminaires, prévoit une baisse du PIB de la Russie de 8,8% en 2022 dans le contexte des sanctions et s’attend à un résultat positif (1,3%) l’année prochaine. 

« En 2024-2025, le ministère prévoit une croissance économique de 4,6% et 2,8%, respectivement », écrit le journal. Selon la publication, « la prédiction de l’ampleur de la crise dans un scénario conservateur est plus profonde. « Le PIB de la Russie diminuera de 20,4% en 2022 et de 1,1% en 2023 », a rapporté RIA Novosti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :