Ayaz Mutalibov, le premier président de la RSS d’Azerbaïdjan, est décédé à Bakou le 27 mars à l’âge de 84 ans.

Il a occupé ce poste pendant moins d’un an; en 1992, il a été renversé par l’opposition.

Mutalibov a dû fuir et se réfugier en Russie, où il est retourné en Azerbaïdjan après avoir vécu pendant 20 ans.

Pendant l’ère soviétique, Mutalibov a été président du Conseil des ministres de la RSS d’Azerbaïdjan en 1989-90, puis premier secrétaire du Comité central du Parti communiste d’Azerbaïdjan en 1990-91.

Au cours de ces années, Mutalibov était également membre du Politburo du Parti communiste de l’Union soviétique.

Le 6 mars 1991, Mutalibov a démissionné après avoir échoué dans la guerre avec le Haut-Karabakh pour les troupes arméniennes.

Le 14 mai, le Soviet suprême de la RSS d’Azerbaïdjan l’a réélu président, mais le Front populaire d’Azerbaïdjan, qui occupait la capitale Bakou le 15 mai, a lancé un ultimatum à Mutalibov pour qu’il démissionne.

Le 16 mai, Mutalibov s’est envolé pour Moscou depuis l’aéroport de Kala de l’armée soviétique près de Bakou.

Les amis du président déchu ont emmené sa femme, son fils et sa petite-fille en voiture au Daghestan, d’où ils se sont envolés pour Moscou.

De retour en Azerbaïdjan en 2012, Mutalibov a annoncé qu’il avait quitté la politique.

« S’il n’y avait pas les questions territoriales, je serais toujours le président de l’Azerbaïdjan », a déclaré Mutalibov dans une interview avec Russian Life en 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :