La Turquie se retrouvera sans chasseurs américains F-16.

Les États-Unis ont démenti les déclarations des autorités turques selon lesquelles elles auraient proposé à Ankara d’acheter des chasseurs F-16 au lieu de chasseurs F-35. 

Comme il ressort du rapport officiel, dans le contexte de l’imposition de sanctions contre Ankara pour son acquisition de systèmes sol-air russes S-400, ainsi que pour le soutien à des groupes terroristes en Syrie, en ce moment la question de la vente de chasseurs F-16 à la Turquie ne peut être prise en considération, bien que le département d’État américain considère la Turquie comme alliée, et que cette dernière a contribué à hauteur de 1,4 milliards de dollars au développement du F35 dont elle est exclue de la clientèle aujourd’hui.

« Le Département d’État n’approuve ni ne commente les ventes ou transferts d’armes proposés tant qu’il n’en a pas été officiellement notifié par le Congrès. Quant à la Turquie, nous apprécions beaucoup notre partenariat avec notre allié de l’OTAN. Les autorités turques ont publiquement reconnu leur intérêt pour l’achat d’avions F-16. Les États-Unis n’ont fait aucune proposition financière pour la demande de la Turquie pour le F-16 », a déclaré le porte-parole du département d’État américain, Ned Price.

Plus tôt, Ankara a déclaré que si les États-Unis n’autorisaient pas la Turquie à acquérir des chasseurs F-16, le choix serait alors fait en faveur des chasseurs russes Su-35 et Su-57. 

Compte tenu des relations actuelles entre Moscou et Ankara, il est probable que la Russie ne soit pas non plus intéressée à fournir à la Turquie des armes russes de haute qualité, d’autant plus que la Turquie est un État membre de l’OTAN et exprime même une sorte d’agression flagrante envers la Russie et ses alliés.
source : https://avia.pro/news/ssha-otkazalis-prodavat-turcii-istrebiteli-f-16

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :