Le 26 septembre, dans le cadre des discussions générales de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, les coprésidents du groupe de Minsk ont eu des réunions séparées à New York avec le ministre des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan Jeyhun Bayramov et le ministre des Affaires étrangères de Arménie Ararat Mirzoyan. 

Les coprésidents ont également reçu les deux ministres des Affaires étrangères lors d’une réunion conjointe. Il s’agissait de la première réunion des ministres des Affaires étrangères d’Arménie et d’Azerbaïdjan après novembre 2020.

« Récemment, les trois coprésidents de la Russie, des États-Unis et de la France ont rencontré les ministres des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan et d’Arménie à New York. Autant que je sache, ils ont accepté de reprendre leurs voyages dans la région pour visiter et s’entretenir sur place avec les représentants de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan. 

« Des visites et des réunions sont également prévues à Stepanakert », a déclaré Lavrov.

Lavrov a noté que la tâche principale du Groupe de Minsk de l’OSCE est désormais de promouvoir les tendances positives qui ont été obtenues grâce à la déclaration trilatérale sur un cessez-le-feu complet dans la zone de conflit. Selon lui, la stabilité atteinte au Haut-Karabakh doit être consolidée de toutes les manières possibles, en assurant la coexistence et la coopération des communautés arménienne et azerbaïdjanaise. « Je ne serais pas en train de construire des plans plus ambitieux maintenant », a-t-il déclaré.

Selon lui, au Haut-Karabakh il faut encore achever l’opération de nettoyage du territoire et de retour des personnes détenues dans la région, pour organiser une vie apaisée. « Maintenant, la tâche principale est d’établir une vie calme, paisible et stable sur cette terre, afin que les communautés – arméniennes et azerbaïdjanaises – y établissent la confiance qu’elles avaient de nombreuses décennies en amont, afin que les problèmes du retour des réfugiés et autres les problèmes quotidiens soient résolus », a-t-il résumé.

Selon le ministre russe des Affaires étrangères, le processus de déminage et de retour des prisonniers doit être achevé dans le Haut-Karabakh, « une vie paisible doit être organisée ».

source :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :