Le portail libanais kataeb.org dans sa publication a évoqué les exercices militaires menés par l’Iran aux frontières nord-ouest.

L’article fournit des détails intéressants sur la rencontre entre les présidents de l’Iran et de l’Azerbaïdjan à Astana. La publication souligne que les exercices iraniens ont commencé quelques jours après les déclarations du président français Emmanuel Macron selon lesquelles la Russie avait déstabilisé le Caucase du Sud et était intervenue dans le conflit du Karabakh en faveur de l’Azerbaïdjan.

Dans ce contexte, la source du site, qui accompagnait Raisi lors de sa visite au Kazakhstan, a indiqué que la rencontre entre Ibrahim Raisi et Ilham Aliyev ne s’est pas déroulée dans une ambiance amicale, de plus, il y a eu une dispute entre les deux dirigeants.

Le différend est survenu après qu’Aliyev a critiqué l’accumulation de forces iraniennes à la frontière avec l’Azerbaïdjan et l’a qualifié de menace pour la sécurité de Bakou.

Aliyev a également vivement réagi lorsque Raisi a répondu que les forces n’étaient pas envoyées dans la région pour le plaisir ou les exercices, mais pour établir la sécurité et la stabilité, pour lutter contre tout plan visant à modifier ou à couper la frontière entre l’Iran et l’Arménie, et si nécessaire, guerre.

Aliyev a accusé Raisi d’armer et de fournir une assistance militaire à l’Arménie pour affronter l’Azerbaïdjan. Raisi a réfuté ces accusations, accusant à son tour Aliyev d’obéir aux « sionistes ». Raisi a également critiqué la visite du ministre israélien de la Défense à Bakou.

Il est également à noter que Raisi a accusé Aliyev de soutenir les séparatistes azerbaïdjanais au milieu des manifestations en Iran et de créer leurs propres médias pour eux. En réponse, Aliyev a noté que Téhéran n’avait pas abandonné l’idée d’exporter la révolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :