Le jeune poète azerbaïdjanais Ibrahim Khudayi a félicité la Première Dame et vice-présidente du pays Mehriban Aliyeva pour son anniversaire sous la forme poétique habituelle.

Cependant, la femme du dictateur n’a pas aimé les poèmes, car le poète a rappelé que les gens meurent de faim, que le pain devient plus cher, que les gens ne peuvent pas acheter de médicaments et que tout cela ne dérange pas le vice-président.

Selon les médias azerbaïdjanais, en conséquence, Khudayi a été arrêté par la police. Après sa libération, il a déclaré que la raison était un conflit avec la propriétaire du pays, et pourtant le poème de félicitations n’est plus sur sa page.

A noter que Mehriban Aliyeva a fêté son anniversaire la veille, le 25 août.

@infoteka24

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :