Il est désormais interdit aux détaillants arméniens d’exposer des produits du tabac, car certaines dispositions importantes de la loi antitabac entrent en vigueur.

Le 11 février 2020, le Parlement arménien a voté la loi sur la réduction et la prévention des dommages à la santé résultant de l’usage de produits du tabac et de leurs succédanés.

Arsen Torosyan, Ministre de la Santé au moment de l’adoption de la loi

Ces dispositions interdisent l’exposition publique de tout produit du tabac, comme les cigarettes traditionnelles, les cigarettes électroniques, les produits à base de nicotine liquide (vaporettes) et les dispositifs électroniques d’administration de nicotine dans les centres commerciaux ou dans les établissements de restauration publics, a déclaré le député Arsen Torosyan, qui a été Ministre de la Santé au moment de l’adoption de la loi.

L’affichage public de boîtes, de blocs, de marques ou de symboles vides est également interdit.

Arsen Torosayn a déclaré que « l’application complète de ces dispositions au fil du temps réduira considérablement la consommation de tabac dans le pays, ce qui améliorera considérablement la santé de la population et le développement de l’économie du pays ».

 L’interdiction de fumer dans les cafés et restaurants entrera en vigueur en mars 2022.

voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :