(image : Reuters)

Les forces collectives de maintien de la paix de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) ont été envoyées au Kazakhstan, les unités avancées du contingent russe ont déjà commencé à accomplir leurs tâches, informe le secrétariat de l’OTSC. Par ailleurs, l’Arménie suit avec inquiétude les affrontements militaires au Kazakhstan, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les troupes de l’OTSC seront déployées pour aider à stabiliser la situation au Kazakhstan. L’ annonce a été faite par le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan, qui préside le Conseil de sécurité collective de l’OTSC. « Nous pensons que des mesures doivent être prises pour empêcher de nouveaux affrontements, pour restaurer l’atmosphère de tolérance nécessaire aux processus politiques pacifiques dans le pays, y compris les rassemblements pacifiques, et à l’exercice du droit à la liberté d’expression », a-t-il ajouté.

« Conformément à la décision du Conseil de sécurité collective de l’OTSC, adoptée le 6 janvier 2022, les forces collectives de maintien de la paix de l’Organisation du traité de sécurité collective ont été envoyées en République du Kazakhstan pour une durée limitée afin de stabiliser et de normaliser la situation », a-t-il ajouté. CSTO déclaré.

Il a été noté que les forces de maintien de la paix comprennent des subdivisions des forces armées de Russie, de Biélorussie, d’Arménie, du Tadjikistan et du Kirghizistan.

« Les principales tâches des forces collectives de maintien de la paix de l’OTSC seront la protection d’importantes installations étatiques et militaires, l’assistance aux forces de l’ordre pour stabiliser la situation au Kazakhstan », a souligné l’OTSC.

« Les rapports sur la pénétration de groupes terroristes sont alarmants. Nous condamnons fermement la violence, nous sommes convaincus qu’elle ne peut pas être un moyen de résoudre des problèmes politiques », a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Les protestations ont d’abord été déclenchées par la hausse des prix du carburant, mais se sont élargies pour inclure des griefs politiques.

Mise à jour :

Douze agents des forces de l’ordre ont été tués lors d’affrontements avec des manifestants à Almaty, au Kazakhstan. 353 autres ont été blessés, rapporte TASS .

Kazakh Khabar TV cite le bureau du commandant de la ville selon lequel un corps a été décapité à 13h00 heure locale.

Le bureau l’a décrit comme une « preuve de la nature terroriste et extrémiste des formations de bandits ».

Les forces de l’ordre mènent ce qu’elles appellent une « opération antiterroriste » dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :