image : drone bayraktar ukrainien

Les livraisons de drones turcs Bayraktar à l’Ukraine pourraient déstabiliser la situation dans le Donbass.

Cela a été annoncé par l’attaché de presse du président russe Dmitri Peskov.

Les forces de sécurité ukrainiennes ont utilisé hier des drones Bayraktar TB2 de fabrication turque dans le Donbass , rapporte kommersant.ru.

« Nous avons de très bonnes relations avec la Turquie, mais dans ce cas, malheureusement, nos craintes se confirment que la fourniture de telles armes à l’armée ukrainienne pourrait déstabiliser la situation sur la ligne de contact. « Et cela ne contribue pas au règlement du problème interne ukrainien », a déclaré Peskov lors d’une conférence de presse.

Une nouvelle contrainte apparaît pour la Russie, conformément à ce qui était exposé dans l’interview de Ruslan Pukhov que nous avions publié dans nos colonnes : La Russie, principal perdant de la seconde guerre du Karabakh ?

En effet, l’Ukraine a détruit l’artillerie des séparatistes pro-russes dans l’est du pays lors de son premier déploiement de combat d’un drone turc, a annoncé mardi l’armée ukrainienne .

Des images publiées sur la page Facebook des forces armées ukrainiennes montraient le Bayraktar TB2k ciblant et tirant sur un obusier de l’ère soviétique qu’il identifiait comme le D-30 des forces pro-russes.

Les forces armées ukrainiennes ont accusé les séparatistes d’avoir blessé un soldat et tué un autre avec le D-30 près de la ville orientale de Hranitne sur la ligne de front.

Les médias ont indiqué que Kiev prévoyait d’acheter une cinquantaine de drones Bayraktar TB2, un modèle phare qui a été utilisé dans des conflits contre des mandataires russes en Syrie, en Libye et dans la région du Haut-Karabakh au centre d’un différend de plusieurs décennies entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

L’Ukraine et la Turquie ont signé un mémorandum fin septembre pour établir un centre commun de formation et de maintenance des drones en Ukraine. Ce mois-ci, le ministre ukrainien des Affaires étrangères a annoncé son intention de construire une usine pour produire des drones Bayraktar dans le pays.

La vente de drones à Kiev place Ankara dans une position délicate, la Turquie coopérant également dans le domaine de la défense avec la Russie, rivale de l’Ukraine.

L’armée ukrainienne est enfermée dans un conflit de longue date avec des combattants séparatistes à Donetsk et à Lougansk depuis 2014 après que Moscou a annexé la péninsule de Crimée à Kiev. Le conflit a fait plus de 13 000 morts.

L’Ukraine et ses alliés occidentaux accusent la Russie d’envoyer des troupes et des armes pour soutenir les séparatistes, ce que Moscou nie. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :